LMS World Water Treatment est certifié ISO 9001:2008

LMS World Water Treatment soutient le Global Compact

Désinfection de l'eau

La désinfection est la dernière étape du traitement de l'eau potable avant sa distribution. Elle permet de détruire les micro-organismes pathogènes présents dans l'eau pour la rendre propre à la consommation humaine. 

Il existe de nombreuses méthodes de désinfection. Celles-ci font appel soit à un processus physique (ultrafiltration ou traitement UV par exemple), soit à un processus chimique mettant en œuvre une réaction d’oxydation, qui peut être obtenue par chloration, ozonisation, injection de permanganate ou d’eau oxygénée, ou encore par une oxydation poussée formant des radicaux HO-.

LMS World Water Treatment propose 4 solutions pour désinfecter l'eau :

La chloration

Le traitement par le chlore (eau de Javel, chlore gazeux, NaDCC…) consiste à injecter une dose de chlore dans l'eau et à laisser agir pendant un temps donné (variable selon le pH, la température, la quantité de matière oxydable et la résistance des micro-organismes). Outre son effet bactéricide (pouvoir désinfectant), le chlore possède un effet rémanent (effet de désinfection dans le temps) qui protège l'eau d'une nouvelle contamination lors du stockage et de la distribution. Il n'est cependant pas sans inconvénients, puisque certains de ses sous-produits sont potentiellement dangereux et désagréables au goût.

Le traitement UV

L'eau à traiter passe dans des carters contenant des lampes à ultra-violets (UV) de forte puissance. Les UV irradient les cellules vivantes contenues dans l'eau. Selon la quantité d'UV reçue, celles-ci sont soit stérilisées, soit détruites. Microbes, virus et bactéries sont ainsi inactivés ou éliminés. L'intérêt du traitement UV est de ne former aucun sous-produit résiduel. Mais la désinfection n’est vraiment efficace que sur une eau claire et n'a pas d'action dans le temps : il faut donc consommer l'eau rapidement.

L'ozonisation

L'ozonisation consiste à insuffler des bulles d'ozone dans l'eau à traiter. L'ozone ayant un pouvoir bactéricide important, il détruit les germes les plus pathogènes (et notamment Cryptosporidium), mais aussi un grand nombre de micro-polluants. Le traitement à l'ozone permet aussi d'améliorer le goût, l'odeur et la transparence de l'eau (élimination du fer et du manganèse). Contrairement au chlore, l'ozone n'a pas d'effet rémanent dans le réseau : il faut donc consommer l'eau rapidement et ne pas la stocker.

  • Produits LMS utilisant le traitement UV : selon spécification (contactez-nous) 

L'ultrafiltration

L'ultrafiltration consiste à faire passer l'eau à travers des membranes semi-perméables. Les particules en suspension inférieures à 0,01 μm (parasites, bactéries, virus, germes, matières en suspension, macromolécules…) sont retenues à la surface des membranes, et régulièrement éliminées par rétrolavage. Procédé purement physique, l'ultrafiltration ne génère aucun sous-produit, et peut traiter n'importe quelle qualité d'eau avec la même action de clarification-élimination des biocontaminants.

L'osmose inverse

Le principe de l'osmose inverse consiste à mettre sous pression l'eau brute pour la forcer à traverser une membrane semi-perméable qui retient les matières dissoutes (sel minéraux, particules, biocontaminants…).

Les modes de désinfection de l'eau

  • chloration
  • traitement UV
  • ozonisation
  • ultrafiltration
  • osmose inverse

> tableau comparatif

Tableau comparatif des modes de désinfection de l'eau

  Situation type Avantages Effet rémanent Inconvénients  
Chloration Urgence, réseau de distribution, stockage Simple, économique. Oui Goût chloré de l'eau. Dangerosité de certains dérivés chlorés. Efficacité dépendant du pH de l'eau. Stockage et transport du chlore réglementés.  
UV Eaux claires circulant dans des réseaux courts et bien entretenus (alimentation en eau potable publique ou particulière, hôpitaux, écoles…) Système économique et performant. Pas de stockage de produits chimiques. Pas de dérivés ni de résidus dans l'eau. non Bactéries inactivées, mais pas éliminées. Consommation immédiate de l'eau (pas de stockage possible). Les particules présentes dans l'eau peuvent stopper les rayons UV et compromettre l'efficacité du traitement.  
Ozonisation Eau domestique, sanitaire et industrielle Pas de dérivé dans l'eau. Production de l'ozone sur place (à partir de l'oxygène). non Investissement de départ important. Système complexe et consommant beaucoup d'énergie.  
Ultrafiltration Eau domestique, sanitaire et industrielle 1 seule étape de traitement. Technique mécanique, sûre, simple et propre. Ne nécessite pas de produits chimiques. non Maintenance par un professionnel.  
Osmose inverse Eau domestique, sanitaire et industrielle 1 seule étape de traitement. Technique mécanique, sûre, simple et propre. Ne nécessite pas de produits chimiques. non Maintenance par un professionnel. Technique gourmande en énergie.